Les règles de la personnalisation d'une plaque pro

Une plaque professionnelle est indispensable pour garantir la visibilité d'une société ou d'un cabinet : grâce à elle, vos futurs clients vous trouveront plus facilement. Pour autant, il existe des normes à respecter lors de la création d'une plaque. Nous allons donc aborder ici la réglementation des plaques professionnelles.

La réglementation appliquée aux plaques

La plaque professionnelle est un moyen de se faire connaître, mais aussi un objet qui véhicule votre image. Elle doit donc correspondre à votre identité et à votre métier, tout en respectant certaines règles. Ces réglementations peuvent normaliser le format de la plaque, sa matière, ou son contenu.

Les normes liées à la signalétique professionnelle dépendent fortement de votre secteur d'activité. On observe plus de liberté dans la conception d'une plaque de société, que pour les professions libérales (médecin ou avocat par exemple).

Les contraintes liées au support

Les normes liées aux plaques concernent la matière, les dimensions et la couleur de celle-ci. Il est préconisé de choisir un matériau résistant dans le temps, afin de pouvoir placer sa plaque à l'extérieur du bâtiment qui abrite le cabinet ou la société. Les matériaux adaptés sont le plexiglass, le laiton ou l'aluminium. La matière employée s'impose parfois d'elle-même pour certaines professions, par exemple le laiton pour les médecins et les professionnels du droit (avocat, huissier, notaire, etc.).

Le format de la plaque peut être réglementé. Le format le plus souvent accepté est le format 30 x 20 cm, mais il dépend fortement du secteur d'activité. Par exemple, pour les métiers de la Justice il est d'usage de graver une plaque 20 x 15 cm ou 25 x 15 cm, et pour les professions médicales la réglementation est de graver une plaque de dimensions maximales 30 x 25 cm.

La réglementation de chaque profession peut imposer les lignes directrices du contenu de la plaque. Les professions médicales ne doivent pas faire de la publicité, elles doivent seulement marquer des informations d'identification sur leur plaque : nom, spécialité, numéro de téléphone... Les plaques d'avocat sont également très réglementées quant-à leur contenu.

Qui définit la réglementation à appliquer aux plaques professionnelles ?

Nous vous conseillons de bien vous renseigner avant de concevoir votre plaque de société. Ainsi, nous vous invitons à consulter l'ordre de votre profession (pour les professions libérales). Il peut réglementer le contenu et le format de la plaque, ainsi que vous conseiller sur l'usage habituel (plaque dorée pour la justice).

Le propriétaire de l'immeuble et des locaux peut imposer une couleur et une matière pour votre plaque, ainsi que le mode de fixation pour la poser sur la façade. Une copropriété peut également restreindre le nombre et la position de vos plaques : en extérieur, en intérieur, sur la porte du cabinet...

Enfin, le service urbanisme de votre ville peut imposer une norme pour la création d'une plaque professionnelle. Il peut vous conseiller, ou vous imposer une couleur et une matière, voire le lieu où poser votre signalétique professionnelle.

Menu